Novak Djokovic sur le goût de l’effort

Nous sommes nombreux à courir pour perdre du poids, pour préparer une course, pour être en meilleure santé. Notre smartphone greffé au biceps, nous collectionnons les records de vitesse et de distance. Pour la natation, le tennis, la marche rapide et la randonnée aussi, les applis se multiplient pour nous pousser à accomplir toujours plus. A tel point qu’on en oublie parfois de rechercher le plaisir de se dépenser. Pour le site internet Amuse, Novak Djokovic raconte comment il a renoué avec le simple de kif de jouer.

« J’essaie de me concentrer sur les émotions positives qui me guident, comme la passion, la joie et l’inspiration que me procurent le fait de jouer au sport qui me passionne. J’essaie toujours de revenir à cet essentiel : le fait d’apprécier simplement de tenir une raquette et de jouer quotidiennement sur n’importe quel court, pas seulement les courts centraux du Grand Chelem. C’est une source d’excitation et de joie qui me pousse à aller de l’avant.  Il m’a fallu redécouvrir cette joie intérieure de la motivation, du jeu, et pas uniquement celle de gagner ou de perdre, mais de jouer pour le plaisir de savourer le match. »

Parfois, se détacher de ses objectifs permet de se reconnecter à la joie pure et simple de faire, et même de créer. S’ils nous poussent à donner du meilleur de nous mêmes, les buts que nous visons de doivent pas nous faire oublier que le chemin importe autant (sinon plus) que la destination.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s