Les ramasseurs de déchets sont-ils les super héros du futur ?

Impossible de faire dix pas sans apercevoir un reste de paquet de chips, une cigarette usée ou une bouteille en plastique dans notre champ de vision. On en a tous assez et on peut tous y faire quelque chose : c’est le message que veulent faire passer ces quatre initiatives relativement similaires mais absolument louables.

I did a thing.

Agacé de s’apitoyer sur le triste sort réservé à la berge d’une rivière qu’il longe pour aller au travail, un citoyen néerlandais s’est dit qu’il fallait agir. Alors, le lendemain, il s’est levé plus tôt, 30 minutes plus tôt. C’est le temps qu’il lui a fallu pour remplir un sac poubelle de ces déchets répandus au bord de son chemin. L’efficacité et la simplicité du geste le sidèrent. Depuis, tous les jours, cet anonyme renouvelle son action et en présente les résultats sur un blog devenu aussi populaire que convaincant. Voyez vous-même :

Les Chasseurs d’ordures

Ils sont slovaques et la vue d’un amoncellement de déchets ne leur fait plus peur depuis que Rastilav Krul s’est mis à les ramasser, entraînant avec lui ses copains, sa compagne et quelques habitants du village de Rovinka, dans la banlieue de Bratislava. « Je me suis rendu compte que si les gens se plaignaient moins et se mettaient, chacun, à ramasser ne serait-ce qu’un seul déchet et à le jeter à la poubelle, notre ville serait moins sale. […] C’est la mentalité des gens qui doit changer. » Du bon sens et de la bonne humeur, c’est tout ce qui lui aura fallu pour réunir (et convertir ?) plus de 3 000 convaincus sur sa page Facebook.

1 déchet par jour / 1 rubbish a day

C’est l’idée d’Eddie Platt, un britannique vivant à Marseille qui organise régulièrement des sessions de ramassage en groupe dans différents quartiers de la ville grâce à sa page Facebook sur laquelle chacun poste le butin de sa tournée. Avec près de 12 000 likes, les organisateurs de ces rendez-vous écolo estiment que plus de 32 000 kilos de déchets auraient été ramassés grâce aux participants depuis l’ouverture de la page en septembre 2015.

Run Eco Team

Une idée cousine a également vu le jour un peu plus au Nord, à Nantes, où Nicolas Lemonnier a lui aussi ouvert une page Facebook pour organiser des sessions de ramassage couplées à des séances de running. Épaté par le concept, Mark Zuckerberg a envoyé une équipe pour filmer son projet et diffuser la vidéo à grande échelle. Un coup de pouce bien mérité qui l’a aidé à trouver de nouveaux coureurs éco-responsables. Une antenne a notamment été ouverte à St Brieuc où une course écolo aura lieu le 23 avril prochain.

Les miracles de l’effet colibri ! Il y a encore quelques années, on pensait que ce fléau n’était que le problème de ceux qui les jettent. Aujourd’hui, la prise de conscience écologique est telle que la responsabilité s’est étendue à ceux qui les voient. Il n’est plus dégradant de ramasser les détritus des autres, mais plutôt carrément valorisant. Espérons qu’il n’est pas trop naïf de croire que la multiplication de ces mobilisations fera changer les comportements. Pourriez-vous rejoindre l’un de ces groupes ? Vous arrive-t-il de ramasser les déchets qui croisent votre chemin ? 

Image de couverture : Barry Rosenthal

Publicités

3 Commentaires

  1. Il va falloir qu’on y vienne tous, et que ça ne soit plus juste des initiatives isolées, parce qu’on est en train d’asphyxier notre planète lentement et sûrement…

    J'aime

  2. Les petites actions qui ont de grands effets… A chacun de se responsabiliser

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s