Sapés comme jamais : Hillary, Einstein, Lincoln et les autres

Amit Shimoni est un artiste israëlien dont les dessins ont déjà fait le tour des couvertures de magazines de la planète. Du New York Times jusqu’au Guardian, ils sont plusieurs centaines à avoir présenté ces portraits fascinants de personnalités historiques, qu’on connait souvent pour leurs costumes austères et leur ton toujours sérieux. Ici, pas de cravate ni d’épaulettes. Les tatouages et les marcels rhabillent Einstein ou encore Obama comme on ne les verra jamais.

Pas question pourtant d’éclipser leur caractère. Chaque tenue, chaque attitude reflète des traits marquants de ces hommes et ces femmes qui ont fait et défait l’histoire de ce monde. Derrière ce qui pourrait ressembler à une simple série de portraits amusants, Hipstory cache une réelle réflexion sur les valeurs de la génération à venir, leur impact sur la démocratie et la manière de gouverner :

« Je m’interroge souvent sur différence entre ma génération et celle des grands leaders de l’histoire moderne. Sur leur système de pensée, la façon dont ils voyaient le monde et ce qui les motivait à agir pour le changement. Je les compare à notre génération, qui me semble plus égocentrique, toujours à l’affût des dernières tendances qu’elle voit comme un moyen d’exprimer sa propre identité, tout en se démarquant des opinions dominantes. Je voulais que Hipstory nous aide à repenser à ces grands leaders de l’histoire moderne en les plaçant à une autre époque, dans un autre contexte culturel : le nôtre. Je voulais créer une sorte de miroir, un miroir qui d’un côté nous fait sourire, et qui, de l’autre, nous amène à réfléchir. Selon moi, la critique n’a pas toujours besoin d’être acérée, elle peut simplement servir à réveiller le dialogue et à montrer les choses sous un jour différent. »

John Fitzgerald Kennedy, Nelson Mandela, Angela Merkel, Abraham Lincoln auraient-ils laissé les mêmes empreintes sur le monde s’ils avaient été issus de la génération Y ? Martin Luther King se serait-il battu avec autant de ferveur pour l’émancipation des Afro-américains ? Et sinon, lequel est votre préféré ? Pour en découvrir davantage sur le travail d’Amit Shimoni, voici une courte vidéo qui devrait vous intéresser.

Le site officiel d’Amit Shimoni, sa page Facebook et son compte Instagram

P.S. Souvenez-vous, il y a quelques mois, la Joconde aussi avait révélé son côté rock, encouragée par l’artiste Nicolas Aimard ;)

Publicités

2 Commentaires

  1. Intéressant comme questionnement. Est-ce une question de génération ? Personnellement, je pense que c’est davantage une question de curseur. Où se situe ce curseur ? A quel moment un événement soulève-t-il en nous suffisamment d’indignation ou d’envie qui va nous mener à agir. Cela ne dépend pas entièrement de nous. Chaque génération est façonnée par le contexte dans lequel elle a grandi et elle évolue, et bien sûr agit à sa manière et avec son propre langage. De toute évidence, un Einstein ou un Gandhi n’aurait pas agi de la même manière aujourd’hui et ils n’auraient pas eu le même impact, tout simplement parce que le contexte est différent, l’histoire est différente, le monde est différent. Mais aujourd’hui un youtubeur activiste ou un rappeur engagé n’aura-il pas un impact similaire sur le monde qu’ont pu avoir ces grands Hommes en leur temps ? Ça parait choquant de dire ça maintenant, pourtant qu’en sera-t-il dans 20 ans ? Enfin bon, vaste débat. :) Finalement, peu importe leur look, ces personnes restent inspirantes quand on les regarde tout simplement parce qu’elles incarnent leurs actions. « Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde », n’est-ce pas ?! :)

    J'aime

    • Joyeux Magazine

      Entièrement d’accord. Je pense que c’est davantage une question d’époque et de problématique qu’une question de génération, qui de toute façon se forge en fonction de son environnement. Je ne partage pas la réflexion de l’artiste selon laquelle les générations actuelles seraient trop égocentriques pour agir comme certains de leurs aînés l’ont fait. Comme tu le dis, ce n’est ni mieux, ni pire, mais tout simplement « différent ». Les modes d’information et de communication ont changé. Inévitablement, les façons d’agir et de s’engager ne sont plus les mêmes. De nos jours, je crois que beaucoup de gens ont conscience qu’ils peuvent changer le monde à leur échelle. L’éducation est là pour nous responsabiliser et faire de nous des citoyens avertis. Et le culte du « moi » nous pousse aussi à agir positivement (je pense notamment aux nombreux youtubers et blogueurs qui s’emparent des sujets de l’écologie et de la politique). En revanche, je trouve intéressant de se demander comment ils auraient agi de nos jours : est-ce que Gandhi aurait lancé sa chaîne Youtube, est-ce que la reine d’Angleterre soutiendrait les Femen… ? C’est amusant de les imaginer à notre place :)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s