Un poème d’Alfred de Musset sur les amitiés perdues

Qui n’a pas connu ça ? Une amitié qu’on croyait perdue ou cachée qui renaît de ses cendres avec tout l’enthousiasme des beaux jours. Voici l’ode qu’Alfred de Musset à son ami Victor Hugo, le 26 avril 1843.

A.M.V.H.

Il faut, dans ce bas monde, aimer beaucoup de choses,
Pour savoir, après tout, ce qu’on aime le mieux,
Les bonbons, l’Océan, le jeu, l’azur des cieux,
Les femmes, les chevaux, les lauriers et les roses.

Il faut fouler aux pieds des fleurs à peine écloses ;
Il faut beaucoup pleurer, dire beaucoup d’adieux.
Puis le coeur s’aperçoit qu’il est devenu vieux,
Et l’effet qui s’en va nous découvre les causes.

De ces biens passagers que l’on goûte à demi,
Le meilleur qui nous reste est un ancien ami.
On se brouille, on se fuit. Qu’un hasard nous rassemble,

On s’approche, on sourit, la main touche la main,
Et nous nous souvenons que nous marchions ensemble,
Que l’âme est immortelle, et qu’hier c’est demain.

Alfred de Musset

Parmi les cinq plus grands regrets des personnes en fin de vie, le fait de ne pas avoir gardé contact avec certains amis figure en troisième place. Pas facile de cultiver des amitiés pérennes lorsqu’il faut déjà jongler entre les textos, les mails auxquels s’ajoutent  les déménagements, le boulot, la vie de famille et le manque de temps pour soi, au fur et à mesure que les années passent. Mais quel délice lorsque le hasard ou la volonté nous rassemblent à nouveau. Vous avez déjà vécu ça ? Retrouver quelqu’un des dizaines d’années plus tard et s’amuser comme s’il ne s’était écoulé qu’une poignée de jours ?

Crédit photo : Asher Moss

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s