Sept choses à savoir sur la vie à Copenhague

Erik et Véronique sont les petites mains talentueuses cachées derrière le blog The Beauty is in the Walking. Il y a quelques mois, ils ont décidé de goûter à la vie d’expat’ en s’installant à Copenhague. Ils nous livrent leurs premières impressions.

Les Danois sont des fous de vélo

« C’est un des premiers trucs qu’on a remarqués en arrivant ici : les Danois se déplacent énormément à vélo. Aux heures de pointe, il y a presque plus de monde sur les pistes cyclables que sur les routes. C’est très impressionnant. Le réseau de pistes cyclables est très étendu et ce sont de véritables autoroutes pour cyclistes, avec des codes très précis qu’il faut absolument respecter pour ne pas ralentir ou perturber le trafic, lorsqu’on veut s’arrêter ou tourner par exemple. »

Ils passent tout leur temps libre au grand air

« C’est vraiment frappant. Dès qu’il y a un rayon de soleil, tout le monde sort se promener, courir, s’oxygéner. Les cafés proposent presque tous des couvertures et des chauffages d’appoint pour boire un verre en terrasse quelles que soient les températures. Les gens se donnent souvent rendez-vous sur le pont de la Reine Louise pour pique-niquer, avec parfois la sono posée sur le vélo. Même les cours d’immeubles ont toutes leur table de pique-nique où les habitants se retrouvent pour dîner tous ensemble, ou pour organiser les goûters d’anniversaire. C’est très convivial. »

Ils ont un rapport très particulier à la lumière

« Très vite après notre arrivée à Copenhague, on s’est rendus compte que les fenêtres des bâtiments étaient toujours très grandes et que les murs intérieurs étaient, la plupart du temps, peints en blanc. Ça saute en yeux, en fait. Pour les Danois, il est très important d’avoir un intérieur clair qui laisse entrer le maximum de lumière, même en hiver, lorsque la nuit tombe dès 15h. En plus, la lumière danoise est très changeante, dorée, elle se colore au fur et à mesure de la journée et des saisons. C’est trop beau. »

Les enfants ont une place centrale

« C’est presque impossible de se balader à Copenhague sans croiser un landau, une femme enceinte sur sa bicyclette ou une petite tête blonde qui dépasse d’une carriole à vélo. Bref, c’est très surprenant : il y a vraiment beaucoup d’enfants à Copenhague. La politique sociale du pays est clairement orientée en faveur de l’enfance. À l’école, la pédagogie d’apprentissage est très différente de chez nous. L’élève est libre d’apprendre et d’évoluer à son rythme. Les enfants danois sont extrêmement autonomes. Dès l’âge de 16 ans, ils sont autorisés à travailler et ont la possibilité de percevoir des allocations pendant toute la durée de leurs études, sans condition de ressources. »

L’anglais est presque une seconde langue pour eux

« Quel que soit leur niveau social, les gens parlent un très bon anglais. Quelques jours après notre emménagement, un peintre en bâtiment venu rénover les fenêtres de notre immeuble a sonné chez nous et s’est tout de suite mis à parler dans un anglais plus que correct, dès qu’il a compris que nous ne parlions pas le danois. C’est fou. Il faut dire, aussi, que le pays étant relativement petit, les films anglophones sont rarement doublés en danois. Du coup, dès tout petits, les enfants entendent parler anglais et leur apprentissage de la langue se fait beaucoup plus facilement que chez nous. »

Les journées de travail se terminent généralement entre 16h et 17h

« On a entendu l’histoire d’un dirigeant français fraîchement installé à Copenhague qui avait gardé ses habitudes de sortir très tard du bureau. Les salariés étaient tellement surpris que des rumeurs ont commencé à circuler sur son compte. Ils trouvaient suspicieux qu’un patron délaisse autant sa vie personnelle. Pour eux, c’était un vrai signe de déséquilibre : comment peut-on prétendre gérer la vie d’une entreprise si l’on ne prend pas, déjà, le temps de gérer sa vie de famille ? Le système danois promeut réellement l’épanouissement en dehors du travail, que ce soit par le sport, le bénévolat, les sorties culturelles ou la vie personnelle. »

Ils sont très fiers de leur drapeau national

« Chaque famille possède son Dannebrog, le drapeau danois. Toutes les occasions sont bonnes pour le sortir, même les anniversaires. On en plante quelques uns sur le lagkage – le gâteau d’anniversaire traditionnel (dont vous trouverez la recette sur notre blog), on le suspend en guirlande sur les murs ou dans le jardin. Il a une vraie connotation festive et on en trouve de toutes les tailles au supermarché. »

Merci Véronique, merci Erik !

The Beauty is in the Walking est un blog dédié au voyage qui a fait sien le credo du poète Gwyn Thomas « But the beauty is in the walking — we are betrayed by destinations » (« La beauté se trouve dans le voyage – nous sommes trahis par les destinations »). Avant de s’installer à Copenhague, Véronique et Erik faisaient un break dans leur carrière et ont voyagé pendant plus d’un an à travers l’Asie et l’Océanie. Depuis, ils racontent leurs découvertes travel, food & culture. Leurs photos sont sublimes, les articles toujours intéressants.

The beauty is in the walking blog

Lisez par exemple le récit de leur expérience en retraite de méditation en Thaïlande, de leur trek du Tongariro Crossing en Nouvelle-Zélande ou des marchés flottants du Delta du Mékong.

P.S. C’est une nouvelle chronique. Qu’en pensez-vous ? Ça vous plait ? Est-ce ça vous a donné de déménager à Copenhague ? Pour celles et ceux qui vivent à l’étranger, seriez-vous partant pour présenter votre ville/pays d’adoption ?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s