Méditer quand on ne tient pas en place

Si c’est impossible pour vous de rester immobile plus de cinq minutes, si vous êtes toujours dans le rush, à réciter mentalement votre todo list en jouant avec votre stylo, vous pensez sans doute que la méditation n’est pas faite pour vous. Voici quelques conseils pour redonner une chance à cette pratique que vous aviez peut-être reléguée au placard.

méditation conseils

Choisir son moment. Notre esprit n’est pas toujours disposé à se vider. Certains moments de la journée sont plus propices que d’autres à l’introspection. Au réveil, après un bon bain, une séance de sport, lorsque les enfants sont couchés… La méditation se plaît dans le silence, le vide, la clarté et un corps relaxé.

Tester la méditation guidée. Sur Youtube et dans les applis de méditation (comme Insight Timer), il existe de nombreux enregistrements de voix prêtes à vous guider vers la relaxation, le sommeil, l’acceptation de soi ou le lâcher-prise. C’est un super moyen de s’y mettre.

Se libérer des tensions. Si vous êtes en colère, à priori, ce n’est pas le bon moment pour méditer. Gribouillez vos idées noires sur un brouillon, sortez prendre l’air ou confiez-vous à quelqu’un avant de faire sereinement le tri dans votre esprit.

S’étirer. Allonger ses bras, ses jambe, délasser ses épaules, c’est entrer doucement dans la pleine conscience et inviter progressivement son esprit à le suivre. Petit à petit, la tête se met au repos.

Respirer à fond. Comme les étirements, la respiration est une porte d’entrée vers l’état méditatif. En écoutant son souffle, c’est magique, on l’entend progressivement ralentir, et le moulin de nos pensées avec.

Se mettre « bien ». Vous n’êtes pas un moine bouddhiste condamné à vous tenir droit comme un i, assis par terre pendant des heures. Vous possédez sûrement un canapé ou un bon fauteuil, profitez-en.

Less is more. Pour profiter vraiment des effets de la méditation, le secret n’est pas d’y passer des heures, mais de s’y consacrer quelques minutes le plus souvent possible. La sensation de lucidité et de calme intérieur viendra après plusieurs semaines de pratique. Un mois après, on constate déjà quelques changements. L’important est d’être patient et assidu.

Bouger n’est pas tricher. Si l’idée de rester immobile pendant ne serait-ce qu’une minute vous est vraiment insupportable, il est toujours possible d’improviser quelques exercices de pleine conscience. Sous la douche, entre deux arrêts de bus, en vous brossant les dents, concentrez-vous sur le moment présent, observez les pensées sans rapport qui émergent et revenez à vos sensations aussi souvent que nécessaire. C’est cet exercice de retour au présent qui, à force d’être répété, vous apprendra à mieux gérer vos émotions et à vaincre votre anxiété.

Méditer ce n’est pas « rien faire ». La méditation est une activité à part en entière, comme un exercice mental qui stimule nos neurones et leurs connexions. Elle ralentit le vieillissement de notre cerveau et augmente notre capacité de concentration et de mémorisation. De la même manière qu’on veut muscler ses jambes ou ses abdominaux, on peut amplifier ses capacités cérébrales et gagner en sérénité et en efficacité. C’est une façon de mettre son corps tout entier en fonctionnement.

Et vous, vous avez déjà pensé à méditer ? Est-ce que ça vous fait peur de rester comme ça, sans bouger, sans rien faire ? Si vous méditez déjà, quelles astuces vous ont aidé à persévérer ?

P.S. Comment taire nos pensées négatives

Photo de couverture : Sophie Sherova

Publicités

4 Commentaires

  1. Merci pour ces super conseils ! Ça fait un moment que je suis tentée par la méditation, mais je pensais que ce n’était pas fait pour moi vu que j’ai beaucoup de mal à rester assise sans bouger pendant plus de cinq minutes x)
    Je vais aller regarder du côté d’Insight Timer, voir ce que c’est :p

    J'aime

    • Joyeux Magazine

      Chouette ! Tu me diras ce que tu penses d’Insight Timer, moi j’aime beaucoup. La plupart des méditations sont en anglais (faciles à suivre), mais en fouillant on en trouve pas mal en français. Bon courage !

      Aimé par 1 personne

  2. lavieenplusjoli

    Ah ben c’est tout moi ça ! J’étais convaincue, après un essai infructueux que ce n’était pas quelque chose pour moi, mais je retenterai bien le coup après ma lecture. Merci !

    J'aime

    • Joyeux Magazine

      Oui c’est vraiment les premiers essais les plus difficiles finalement. Le secret c’est vraiment d’y aller pas à pas je pense, minute par minute sans se fixer des objectifs intenables. Tiens nous au courant :)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s