Quand Central Park devient Central Pink

Entre la ville et la campagne, Paolo Pettigiani ne pourrait pas choisir. À Central Park, il a trouvé un équilibre entre nature et bitume, arbres et gratte-ciel, oiseaux et avions. Pour symboliser ce contraste, il a photographié le poumon de New York en infrarouge :

« Le but est de souligner la majesté et le contraste de la nature intégrée aux fameux gratte-ciel de la Grande Pomme. »

Paolo Pettigiani photographe

photo new york rose

new york infrarouge

Retrouvez-le sur sa page Facebook ou sur son compte Instagram.

Publicités

3 Commentaires

  1. Bizarrement, même si l’on perd nos repères habituels en matière de couleur, c’est superbe! J’aime beaucoup ^^

    J'aime

  2. Ouah, c’est superbe, je suis époustouflée !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s