Comment taire nos pensées négatives

La formidable chaîne Youtube The School of Life a récemment mis en ligne une courte vidéo sur les pensées qui nous assaillent parfois dans les moments d’échec, de doute ou de culpabilité. Voilà ce qu’on y apprend.

broyer du noir

« […] Tout le monde a dans sa tête des voix ou un flot de pensées qui s’écoule dans son esprit. Parfois, ces voix nous encouragent, nous appellent à courir les kilomètres restants […] ou à nous calmer lorsqu’au fond, nous savons que tout finira par s’arranger. Mais par moments, cette voix intérieure nous est carrément hostile. Elle est défaitiste, punitive, humiliante et ne reflète pas le meilleur de nous-même. […]

D’où viennent ces voix intérieures ? Une voix intérieure provient toujours d’une voix extérieure. Nous absorbons le ton des autres : un parent épuisé ou en colère, un grand frère menaçant, les mots d’un bourreau à l’école ou un professeur impossible à satisfaire. Nous nous approprions ces voix décourageantes qui, à l’époque où nous les entendions, semblaient irréfutables. Ces personnes d’autorité répétaient leur message encore et encore jusqu’à ce qu’il s’incruste dans notre propre système de pensée.

Or, l’atteinte de la maturité et de l’épanouissement personnel nécessitent de reprendre le contrôle sur ces voix et de leur trouver de nouvelles paroles aussi convaincantes et assurées, mais plus encourageantes à long terme, et de soigneusement les intérioriser. Il peut s’agir de la voix d’un ami, d’un parent, d’un thérapeute ou d’un écrivain… Il nous faut les entendre suffisamment régulièrement, et dans des moments de difficulté pour qu’elles finissent par apparaître d’elles-mêmes. Elles s’intègrent alors à notre propre mode de pensée.

pensées positives

Une voix intérieure positive nous parle avec tact, douceur et calme, comme si une main bienveillante se posait sur notre épaule, celle d’un vieux sage qui aurait longtemps vécu et traversé beaucoup d’épreuves, sans jamais avoir cédé à la panique ou à l’amertume.

Dans certaines situations humiliantes, chez beaucoup d’entre nous, il apparaît une voix moqueuse et méprisante dans notre tête. Elle parle comme si l’amour, le respect et la gentillesse n’étaient dûs qu’après preuve de nos qualités et de nos succès. Comme si nos échecs […] nous excluaient du droit à l’affection et à la sympathie. Il nous faut incorporer une voix qui sépare la réussite de l’amour que les autres nous portent, une voix qui nous rappelle que nous sommes dignes d’affection, même lorsque nous échouons, et que le succès ne forme qu’une partie, de notre identité, et pas forcément la plus importante. […] C’est la voix d’une personne qui vous aime pour ce que vous êtes, peu importe vos accomplissements. […]

Nous avons besoin d’une voix alternative qui calme nos angoisses irraisonnées et nous rappelle la force qui sommeille en nous, une force enfouie sous les courants de la panique. Nos têtes sont comme de grandes cavernes. Elles contiennent les voix de toutes les personnes que nous avons connues. Nous devons apprendre à taire les voix inutiles, pour nous concentrer sur celles dont nous avons réellement besoin pour nous guider dans la jungle de la vie. […] »


C’est une réflexion que nous pouvons engager pour nous-mêmes, mais aussi pour notre entourage : nos enfants, nos amis, nos collègues… À chaque fois que nous critiquons nos propres comportements ou bien ceux des autres, nous devenons potentiellement une voix négative dans la tête de ceux qui les entendent. Débarrassons-nous de nos mauvaises pensées et devenons source d’inspiration positive pour nos proches. Go !

pensées négatives

The School of Life est une école d’apprentissage de la gestion des émotions à travers la culture. Elle propose des cours, des évènements, des ouvrages et des vidéos pour mieux vivre sa vie. Née à Londres, la start-up a ouvert une antenne à Paris où des élèves de tous âges se retrouvent pour « se remotiver au jour le jour », « sculpter la vie qui vous ressemble », « améliorer sa confiance en soi »… De quoi développer une autre forme d’intelligence.

P.S. Un poème réconfortant sur l’art de croire en soi et Comment être plus à l’écoute de ses amis.

Crédit photos : Terence Spencer, Gloria Kent, Romano Cagnoni

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s