Les superpositions fluos de Kate Shaw

Plongée dans un monde d’encre et de collages aux couleurs phosphorescentes et pastel. C’est l’univers de Kate Shaw, une artiste installée à Melbourne qui s’inspire de ses voyages pour créer des paysages à la fois poétiques et imposants, oniriques et inquiétants. 

« C’est un voyage au centre de l’Australie, en 2004, qui m’a aidée à fusionner mes idées à propos de la matérialité de la peinture et à comprendre comment elle pouvait entrer en connexion avec le monde matériel à travers des paysages. Les couches sédimentaires des roches ressemblaient littéralement à la peinture que je manipulais dans mon studio, et c’est là que tout a commencé. »

Kate Shaw

Grâce à la superposition de différentes techniques et matériaux artistiques (acrylique, poudre, paillettes, encre, aérographe, collage,…), Kate tente d’illustrer la dualité du monde dans lequel nous vivons :

« Mon intention est de refléter la contradiction entre notre connexion innée au monde de la nature et la distanciation continue qui se crée entre elle et nous. »

Son monde à elle est fait de textures tantôt lisses tantôt onduleuses, de couleurs douces ou sombres, de lumières vives ou tamisées. Tout le message qu’il adresse se trouve dans ces contrastes. 

Kate Shaw artiste

kate shaw artiste

kate shaw peinture

Kate Shaw paysage

Kate Shaw peintre

Artiste Kate Shaw

Retrouvez Kate Shaw sur Facebook.

P.S. Pour poursuivre ce voyage fantastique : les Giant Origamis de Coco Sato.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s