Faut-il forcément être skinny pour enseigner le yoga ?

Elle est américaine, prof de yoga et rassemble des milliers d’abonnés sur sa chaîne Youtube. Pourtant, elle n’est ni blonde, ni blanche, ni mince et ne vit pas dans je ne sais quel coin paradisiaque de notre belle planète. Jessamyn Stanley est une prof de yoga noire, en surpoids, qui tente de faire accepter son physique hors normes dans le monde du #healthywayoflife. 

yoga surpoids

Le déclic a eu lieu en découvrant, à New York et dans d’autres villes américaines, des salles de curvy yoga, destinées aux personnes un peu plus rondes que les autres qui craignent ou ne supportent plus les regards désapporbateurs lancés en coin dans les salles de sport. La culpabilité d’être différent avait apparemment poussé les portes des salles de yoga, une discipline où l’acceptation de soi et le non-jugement sont supposés régner en maître. Dans les salles de curvy yoga, on espère échapper aux comparaisons et aux moqueries. Les tapis de sol sont plus larges et les briques d’appui plus adaptées.

Jessamyn Stanley a elle-même souffert de ces dénigrements et accuse  le culte de la minceur qui nuit au message fondamental du yoga. Du coup, elle a sauté le pas pour transformer sa passion en profession et son poids est devenu une force. Et elle en surprend plus d’un :

« Je reviens d’un cours de yoga gratuit en extérieur. Une douzaine de femmes sont venues, elles étaient toutes blanches. On ne réalise même pas qu’on s’attend à un prof blanc jusqu’à ce que la personne qui se présente ne l’est pas. Et par dessus le marché, c’est quelqu’un de corpulent. Je le vois dans leurs yeux, elles se disent « Oh putain, cette fille ne doit rien y connaître… »

yoga modèle

Après s’être essayée au yoga bikram en 2011, elle s’est mise à pratiquer régulièrement de chez elle et à poster ses progrès sur Instagram. Les photos qu’elle prend l’aident à corriger ses postures et c’est ainsi qu’elle retrouve enfin du confort dans ce corps que la société lui sonne d’amincir. Depuis, elle est devenue prof et a retenu certaines leçons de son expérience en tant qu’élève :

« Tout d’abord, ton corps est normal et parfait comme il est. Arrête de penser qu’il devrait ou pourrait être différent ou mieux qu’il n’est maintenant. Ensuite, au lieu d’être obsédé par la perte de poids ou la détox, concentre-toi sur ton bien-être. Ça devrait être ton seul objectif quand tu pratiques le yoga – atteindre un état dans lequel tu te sentes bien. En tant que personne pulpeuse, on nous enseigne très tôt que quelque chose cloche avec notre corps – c’est une mentalité qui doit changer. Nos courbes nous donnent de la force et du pouvoir – ne sous-estime pas ce pouvoir en adoptant leur négativité ambiante. »

yoga regard des autres

Elle ajoute :

« Reconnais ta propre grandeur, reconnais ton propre potentiel. C’est tellement dur, putain, de croire en soir… Mais quand tu atteins ce point, tout est possible. Les possibilités deviennent infinies. »

yoga inspiration

P.S. : Au Canada, une association a trouvé une solution pour encourager les filles à mieux accepter leur corps.

Publicités

Un commentaire

  1. Cette femme est absolument géniale ! Et magnifique :)

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s