Le sommeil chez les inuits

Même s’ils sont de moins en moins nombreux à dormir dans des igloos, les inuits n’ont pas les mêmes habitudes de sommeil que nous.

Ils sont adeptes du cododo. C’est une habitude héritée du temps où l’on dormait moins à l’abris. Les familles inuits ont pris l’habitude de dormir tous ensemble, collés les uns aux autres pour se tenir plus chaud. De nos jours, la pratique est plus rare mais ils aiment toujours dormir entourés. Les enfants dorment avec leurs parents jusqu’à un âge très tardif.

Ils peuvent dormir dans n’importe quelle situation. Par terre, sur un canapé, dans le salon pendant que d’autres jouent aux cartes, le lit n’est qu’une option, chez les inuits. Encore une fois, on aime s’entourer, que ce soit pour papoter ou pour roupiller.

Ils adorent les nuits blanches. Dans la culture inuit, le sommeil est une perte de temps. Celui qui dort peu profite de la vie. Aussi, les nuits blanches sont très bien vues. Souvent, c’est le moment que les hommes choisissent pour aller chasser ou pêcher au large. C’est aussi de nuit qu’on célèbre les grandes fêtes annuelles. En hiver comme en été, la nuit est source d’une immense joie.

Ils dorment de manière fractionnée. Lorsque les nuits disparaissent et que le soleil brille 24 heures durant, la notion de nuit perd de son sens et l’on dort au compte goutte, lorsque la pause s’impose vraiment.

Ils ne portent pas de pyjama. Le sommeil étant plus une contrainte qu’un plaisir, aucun rituel n’entoure ce moment de la journée. Pas de changement de tenue, de draps tout doux, ni de lit moëlleux, donc. La notion de confort n’existe pas.

Ils dorment parfois plus de 18 heures d’affilée… après avoir passé trois jours sans sommeil. C’est le cas, notamment, après un séjour de pêche en solitaire.

Ils dorment la lumière allumée. Là encore, c’est une habitude issue de l’époque pas si lointaine où la mère était chargée de surveiller la lampe à huile restée allumée pour maintenir la chaleur dans la hutte. Aujourd’hui encore, c’est une lueur qui rassure.

Ils changent de rythme de sommeil à chaque équinoxe. En été, on se couche en moyenne à 4 ou 5h du matin pour se réveiller en fin de matinée. En hiver, dès le 21 septembre, on s’endort un peu après midi et les journées commencent plus tôt.

Ça peut aussi vous intéresser : Hogmanay, le nouvel an écossais et Noël en Suède

Crédit photos : Joel Sartore

Publicités

3 Commentaires

  1. On est tellement habitués à notre chambre douillette, à notre lit confortable et à notre couette moelleuse qu’on a tendance à se dire que c’est partout pareil. Ton article remet les choses en perspective et ça fait du bien :)

    Aimé par 1 personne

  2. Adama

    Je n’étais pas au courant du tout de ces pratiques, on pense que c’est partout pareil. C’est super intéressant. Très bon article :)

    Aimé par 1 personne

    • Joyeux Magazine

      Merci ! Oui ce sont des choses qu’on croit évidentes et qui pourtant n’ont pas le même sens pour tout le monde. C’est rafraîchissant de savoir combien l’autre peut être différent :)

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s