Micro-organismes de papier

« En mélangeant la science et l’art, l’observation et l’imagination, j’espère illustrer aussi bien la profusion de détail et l’incroyable complexité que la nature comprend à toutes les échelles d’observation, transformés par l’excentricité de l’imagination individuelle. »

biologie art

Rogan Brown passe, des heures, des mois, à observer, au microscope et au télescope la magnificence du monde naturel. Il s’imprègne de l’extraordinaire diversité des motifs qui constituent notre environnement pour en faire de parfaites répliques à l’échelle humain, méticuleusement découpées au scalpel et au laser. Le papier symbolise, pour lui, à la fois la fragilité et la longévité des éléments naturels qui nous entourent.

Le but ? Démontrer combien la science ne pourra jamais couvrir l’entière complexité du vivant, en raison du volume infini de données et de facteurs. Plutôt que d’en désespérer, il propose de s’en émerveiller, en proposant une version fantasmée de ces canevas naturels. La barrière entre le réel et l’imaginaire est floutée. Nous revoilà, à cinq ans, réenchantés par le miracle de la vie, qu’il soit infiniment petit ou immensément grand.

rogan brown

Rogan Brown sculpteur

rogan brown papier

Cell Cloud

Coco Sato, aussi, se débrouille pas mal avec le papier.

Crédit Photos : Rogan Brown

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s