Iris Apfel, « starlette gériatrique »

iris apfel collection

A la fois doyenne et éternelle ado de la mode New Yorkaise, Iris Apfel sait se faire remarquer. Son immense bouche rouge en dit beaucoup sur la mode d’aujourd’hui, entre conformisme et affirmation de soi.

Le look, un étendard de son identité

Enfant, la petite Iris était grosse, très grosse. Sa mère, filiforme, toujours tirée à quatre épingles, se désespérait de ne pas trouver de vêtements à sa taille. Quelques années plus tard, les cheveux d’Iris virent progressivement au poivre et sel, sans qu’on n’y trouve d’explication. Sa mère, encore une fois, la supplie de se teindre les cheveux mais Iris est très fière de cette différence. Exaspérée, elle l’envoie chez sa tante, une femme élégante qui connaît les « bonnes » manières. Et là, c’en est trop. Iris revient furax :

« J’ai dit que je n’allais pas passer ma vie à vivre dans l’image que la société se fait d’une certaine personne, d’une certaine classe sociale, à un certain âge. […] C’est aussi simple que ça. »

C’est alors qu’elle se met en quête d’accessoires les plus uniques possible. Une façon d’affirmer haut, fort et coloré sa singularité. Et elle a l’œil. En 2005, le MoMA  (Musée d’Art moderne new yorkais) consacre une exposition à son impressionnante collection de bijoux, de manteaux, de chaussures et de robes qu’elle a chinées tout au long de sa vie. « Chaque semaine, je prenais le métro pour Chinatown, Yorkville, Harlem, Greenwich Village. C’est là que j’ai commencé à traîner autour des antiquaires et me suis éprise de ces vieilleries. » Des années plus tard, elle fonde, avec mari Carl Apfel, une usine de reproduction de tissus anciens. Ensemble, ils multiplient les voyages et le trésor de la fashion lady s’exotise.

Iris Apfel bijoux

Ses déambulations dans les bouis-bouis de Marrakech, de Rome, d’Islamabad et de Londres lui offrent un regard décalé sur la mode et ses fièvres biannuelles. Elle s’effare de tout le fric dépensé autour des catwalks, au dépens de la collection en elle-même et déplore le rythme effréné de ce business qui n’a plus de sens.

“La bonne mode est intemporelle. Si vous savez qui vous êtes et ce qui vous va, vous pouvez porter vos vêtements une vie entière.”

L’injonction au jeunisme, aussi, la révolte. « Les coupes sont d’abord pensées pour les 16-18 ans. Les créateurs creusent leur propre tombe. ».

Iris Apfel mode

La fashion police n’existe pas

Mais la plus grande menace qui guette l’univers de la fringue, c’est le conformisme. Iris Apfel en a l’aversion. La faute aux nouvelles technologies, à Internet et aux réseaux sociaux, notamment. « Les gens sont aux mains des pires travers de la technologie, de nos jours. Leur vie n’est faite que de clics. Ils n’utilisent plus leur imagination ». Or, pour Iris Apfel, seule l’imagination peut nous aider à exprimer notre originalité. Avec elle vient l’affirmation de soi et de son propre style. Il n’y pas meilleur moyen de l’agacer qu’en lui demandant les recettes de son look. Dans la vie d’Iris, il n’y pas de règle, pas de fashion faux pas. La seule voie à suivre est celle de sa personnalité propre.

Iris Apfel citations

La papesse de la mode résume sa philosophie avec beaucoup de sagesse : « Il est plus important d’être heureux que d’être bien habillé ». Mais elle nous avertit aussi:

 « Quand on ne s’habille pas comme les autres, on n’est plus obligé de penser comme eux. »

Au placard les uniformes, à nous les costumes ! Il est temps de nous amuser avec notre dressing.

Photos : Magnolia Pictures, Inconnu, Kate Spade, Chester Higgins Jr.

Publicités

Un commentaire

  1. Excellent merci pour votre article 💅💓💖💗

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s