Pour Pedro Marzorati, le land art prend l’eau

On ne le voit, on ne le sent pas, on ne le remarque pas. Et pourtant, la mer monte, le climat se réchauffe et le monde a fermé les yeux. Pedro Marzorati tente de nous réveiller à l’aide de curieuses installations naturelles.

Entre 1992 et 2015, le niveau des eaux a augmenté de 8 cm. Rendez vous compte : de la base de votre malléole, elle est déjà rendue à mi-mollet. Pour beaucoup de citoyens du monde, tout ça semble encore très lointain, presque abstrait, comme un cauchemar que d’autres feraient la nuit. Les autres, ce sont ces habitants du Vanuatu, de l’Ethiopie ou du Mali, dont le réchauffement climatique menace  inéluctablement les habitations, les villages et les terres. Le navire de la planète Terre est condamné à couler si chaque citoyen ne s’empare pas du problème. Voilà pourquoi Pedro Marzorati se lève chaque matin. Ses installations, aussi loufoques que sérieuses, tentent d’éveiller leurs spectateurs à l’urgence du réchauffement climatique et aux bouleversements qu’il annonce. Chacun de ses projets est une photographie des catastrophes à venir, une angoissante capture du combat qui s’annonce. Le sujet est lourd, mais la démarche se veut teintée de poésie et de mystère. Pedro Marzoati tient à son « militantisme poétique« .

Actuellement à Paris, son oeuvre Where the Tides Ebb and Flow est à découvrir au lac du parc Montsouris. A quelques semaines de la COP21, ces hommes bleus ne font pas de bruit, mais ils captent notre regard.

Pedro Marzorati Parc Montsouris

Where the Tides ebb and flow, Pedro Marzorati

On les retrouve d’ailleurs avec Noé Noyé, annonciateur de l’afflux de réfugiés climatiques qui fourmilleront la planète dans les prochaines années, à la recherche d’une nouvelle terre. Sans oublier que chaque homme, chaque femme aura emporté avec lui un bagage culturel, une maison de coeur auxquels les pays d’accueil devront faire une place.

Noé Noyé Pedro Marzorati

« Noé Noyé est une ode à toutes ces zones de la planète qui sont sensées disparaître sous les eaux dans un futur plus ou moins proche, et dans lesquelles malheureusement les populations sont des immigrés en devenir. » Pedro Marzorati

Noé Noyé Pedro Marzorati

Wind, des habitats volés par le vent, ainsi que la Cabane Tourbillon sont deux installations qui évoquent la nécessité, pour tous, de s’adapter à ces changements, en ouvrant sa porte à ceux contraints d’y frapper. La Cabane Tourbillon située sur l’île de Nancy, à Andrésy, représente une maison du quartier populaire et mélangé de La Boca à Buenos Aires, une maison soumise au « tourbillon cyclonique » du dérèglement climatique.

Pedro Marzorati Cop21

“Il n’est pas toujours possible de la construire dans les meilleures conditions, surtout après une catastrophe naturelle. C’est pour cette raison que ces maisons se trouvent ici comme dans un équilibre instable, prêts à tomber.” Pedro Marzorati

Land art Pedro Marzorati

Cabane tourbillon Pedro Marzorati

La Cabane Tourbillon, Pedro Marzorati

La démence guette notre pauvre planète et les hommes, eux aussi, deviennent fous. Avec Crazy level line, ils portent à bout de bras la ligne de niveau des eaux, croyant qu’ils ont encore le contrôle sur ces phénomènes naturels.

Crazy Level Line Pedro Marzorati

“C’est une manière de croire que même dans des situations critiques, nous pouvons aller de l’avant, de continuer à contre-courant pour tenter de maîtriser notre destin.” Pedro Marzorati

Crazy Level Line Pedro Marzorati

The Crazy Level Line, Predo Marzorati

Ouppsss !! est un hommage à ceux qui, par la force des choses, ont du garder les pieds sur terre et avancent malgré les embûches environnementales, économiques ou sociales, portant à bout de bras le peu de richesses qu’il leur reste. L’installation est à découvrir du 20 novembre au 20 décembre à l’intérieur de l’église de Saint-Merry à Paris.

Ouppsss !! Pedro Marzorati

Ouppsss !!, Pedro Marzorati

Crédit photo et citations : pedromarzorati.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s